PUBLICATIONS DE POÉSIES NON HALLUCINÉES PREMIÈRE PÉRIODE EN REVUES ET PLAQUETTE

 

POÉSIES ZEN 1 :

 

« À trois heures du matin / ... »,
poème-objet affiché lors de l'exposition avec Philippe Massart à la galerie Expression de Beauvais les week-ends des 18-19 et 25-26 nov. 1989

- voir la photographie du poème-objet « À trois heures du matin / ... » sur Google Photos (sans les objets d'origine),

revue de poésie, sept.-oct. 1992,

et revue de poésie, juil. 1993

 

   Voir l'exposition de poèmes-objets et de poèmes sur bois à la galerie Expression effectuée en nov. 1989

 

   Voir l'exposition de poèmes-objets et de poèmes sur bois à l'Office du tourisme de Beauvais effectuée en sept.-oct. 1990

 

.

POÉSIES NON HALLUCINÉES PREMIÈRE PÉRIODE :

 

   POÉSIES NON HALLUCINÉES 1 :

 

 

« Une barque sur l'Océan / ... »,
poésie écrite en écoutant en boucle la 3e pièce pour piano éponyme tirée de Miroirs à l'occasion du cinquantenaire de la mort de Maurice Ravel,
revue de poésie, oct. 1987

et poème-objet affiché lors de l'exposition avec Philippe Massart à la galerie Expression de Beauvais les week-ends des 18-19 et 25-26 nov. 1989

- voir la photographie du poème sur bois « Une barque sur l'océan » sur Google Photos (sans l'illustration d'origine)

 

      Voir le spectacle poétique en création d'avr. 1988 à avr. 1989 dans les Lectures publiques

 

« FAUVE / ... »,
poésie écrite en effectuant une lecture "flottante" du récit une Femme d'Anne Delbée sur Camille Claudel,
poème-objet affiché lors de l'exposition avec Philippe Massart à la galerie Expression de Beauvais les week-ends des 18-19 et 25-26 nov. 1989

et de l'exposition État des lieux dans les vitrines de l'Office de tourisme de Beauvais en sept.-oct. 1990

- voir la photographie du poème-objet « Fauve » sur Google Photos ,

revue de poésie (qui a été l'une des premières à publier le poète et écrivain Thierry Metz), mars 1993

 

      Voir l'exposition d'autres poèmes-objets et poèmes sur bois à la galerie Expression effectuée en nov. 1989

 

poésie source du nouveau « le Temps conduit l'épreuve », écrit juste après une séance d'acupuncture,
revue de poésie, hiv. 1989-1990

 

   Voir l'exposition de poèmes-objets et de poèmes sur bois à l'Office du tourisme de Beauvais effectuée en sept.-oct. 1990

 

« Nous n'irons plus aux bois »,
no « Et moi d'arbre(s) » en relation avec les journées de l'environnement, revue de poésie, mai 1991
(avec la citation de poésies de Pierre Toreilles, Alain Borne et Jean-Marc Debenedetti,
les poésies de Christian Hubin, Françoise Han, Colette Nys-Mazure...)

 

      Voir la lecture du poème « Nous n'irons plus aux bois » effectuée par Marc Meret fin mai 2010 dans Sur l'auteur

.

poème source de la nouvelle poésie « les Eaux nous assaillent », écrit à l'écoute de la poésie « Chanson pour Labisse » de Jacques Prévert,
revue de poésie, 2ème trim. 1993 (voir la version définitive)

(écho de la parution de la poésie dans une revue de poésie, 2ème trim. 1995)

 

.

   POÉSIES RESCAPÉES 1 :

 

 

extrait de la poésie « Ce feu me tue » publiée à la fin de la plaquette la Porte du Des/tin, mars 1988

 

début du poème
« Pourquoi aujourd'hui es-tu si loin ? »,
long poème écrit à l'écoute de la voix d'un oracle imaginaire,
revue de poésie,
aut. 1991

 

.

   POÉSIES ÉVEILLÉES :

 

 

« Henda », première version (thème « le Point univers »), fascicule d'atelier distribué à chacun, sept. 1987 - juin 1988

.

   POÉSIES ZEN :

 

 

 

« la Nuit », revue de poésie, print. 1991

 

 


.

toutes ces poésies, ainsi que d'autres, republiées dans

 

Poésies 1987-1988, plaquette numérotée fabriquée à l'unité par l'auteur,
couverture et quatrième de couverture réhaussées de traits or, couverture vert bouteille en dos carré-collé
et pages intérieures saumon, 49 ex., Beauvais, avr. 1991

 

(voir les Manifesta(tions) 1 poésie pour la participation au deuxième Forum des livres en vert)

.

« [L'édition par ses propres mains :] Alain Marc a dans ce domaine le goût du détail et du travail bien fait. [...] tout commence, ici, avec la musique, musique intérieure du poète [...], il écoute, retrouve le fil conducteur, chemin difficile à cause du temps qui verse son empreinte au piège de l'ennui, de la solitude, du désir inutile [...] demain devient [...] attente de l'instant où le poème exulte [...] où l'attente de l'autre est aussi l'attente de soi.
   Il trouve [...] une ouverture avec quelquefois la facilité de l'expression [...] en alternance avec le quotidien impitoyable.
   La poésie d'Alain Marc avance, elle s'amorce au fur et à mesure »

Muriel VERSTICHEL*, note de lecture sur la plaquette numérotée, revue de poésie, mars 1994

* a publié des poésies notamment dans la revue 15.10 dirigée alors par Dominique Sampiero

 


.

      POÉSIES NON HALLUCINÉES 2 :

 

         Publication de la poésie non hallucinée « Nous n'irons plus aux bois »
         ainsi que la poésie d'interlude « La vulgarité / ... » dans la plaquette 42 Regards hallucinés première composition en juil. 1993

 

          Voir la republication de la poésie « Une barque sur l'Océan / ... » de la revue Thauma dans les Collab(orations) Revues   

 

          Voir la lecture du poème « Une barque sur l'océan » du 8 juin 2014 au festival Pentecôte en Berry dans les Lectures publiques

.

      POÉSIES RESCAPÉES 2 :

 

         Publication des poésies rescapées « Les mots s'égrainent / ... » et « Chacun de nous / ... »
         ainsi que la poésie d'interlude « J'aime les gens étranges / ... » dans la plaquette 42 Regards hallucinés première composition en juil. 1993

      POÉSIES ZEN 2 :

 

         Publication de la poésie zen « À trois heures du matin » dans la plaquette 42 Regards hallucinés première composition en juil. 1993